Sir Noam Aharon Suranjan

Un noble, ancien commandant de la marine sous-marine d'Hexos

Description:
Bio:

Noam Aharon, Chevalier de Suranjan, est le fils cadet d’une influente famille aristocratique de Cipatwe, un système mineur du sous-secteur Rhylanor du 3e Impérium. Élevé sur une planète dominée par la glace et dans une atmosphère hostile au progrès technologique agressif, il a vite pris les traits de caractère habituels des Vilani : valeurs conservatrices, forte mentalité de groupe et résistance au changement.

Alors qu’il n’est encore qu’un adolescent, une méga-corporation impériale, la Naasirka (d’origine Vilani), achète une vaste portion du territoire de Cipatwe, qui est sauvagement industrialisée afin d’élever à grande échelle les kajujs, un poisson géant vivant sous les glaces des pôles. Luttant pour la survie des entreprises locales, Noam se joint à un petit groupe de saboteurs se faisant employés par Naasirka afin d’affronter la compagnie de l’intérieur. L’année de ses 18 ans toutefois, il est presque attrapé par la sécurité de la méga-corporation et se voit contraint à l’exil, pour sauver sa vie et celle de sa famille.   Jusqu’à 22 ans, il explore le secteur Lishun en tant que dilettante errant, mais trouve l’adaptation difficile lorsqu’il rencontre de nombreux systèmes où les Vilani ne sont que la minorité, des systèmes dominés par une technologie qui le dépasse. Alors qu’il s’est arrêté dans un bar de l’astroport de Sherli, un système aux prises avec une guerre civile tenace, il y fait la rencontre d’un vieux mécano désabusé de la résistance, un certain Enrico Wallace. Après avoir aidé celui-ci à échapper à un raid de l’armée, Noam échange longuement avec lui, et décide, grâce à ses moyens monétaires non négligeables, de se lancer dans le trafic d’armes au profit de la guérilla.

Les 4 années suivantes sont des plus étranges pour Sir Noam Aharon. Il apprend les rudiments du métier de contrebandier et se procure dans le sous-secteur F (le plus peuplé de Lishun) une bonne quantité de marchandise, qu’il revend à différents groupes de résistance illégaux. Pour la première fois de sa vie, il a réellement l’impression d’affronter le système. Il fait d’ailleurs brièvement connaissance avec un coyote Jonkeereen, avec qui il passe quelques semaines et peaufine ses talents de marchand. Mais tout cela ne devait durer : l’année de ses 26 ans, une réunion d’affaire avec plusieurs autres trafiquants d’armes tourne au vinaigre lorsque la police impériale y débarque sans invitation. Il ne parvient à s’échapper qu’avec l’aide d’un autre contrebandier, un vieux loup de l’espace répondant au nom de Brargh Gen’Zahir.   Désireux de continuer son combat contre le système, Noam passe avec succès les examens d’entrée dans la marine du sous-secteur Mora des Marches Horaire, et y passe plusieurs années en tant qu’apprenti sous-marinier. Il réussit même à obtenir une commission d’officier comme Enseigne de niveau 1, et se fait une petite amie : une relation passionnée et torride, certes, mais qui prend fin tragiquement pour Noam alors qu’il reçoit après 2 ans un hologramme de sa copine au lit avec un autre homme. L’évènement traumatise émotionnellement le jeune Vilani, qui reprend de plus bel ses vieilles habitudes de sabotage à bord de sa flotte. Malgré ses actions, à 30 ans il continu d’être perçu comme un brillant officier.

Dans le début de la trentaine, Sir Suranjan devient un sous-marinier de plus en plus compétent, et laisse même de côté ses habitudes de saboteur après avoir été légèrement blessé lors d’un engagement avec une flotte ennemie. Soudainement, tout cela n’est plus un jeu pour lui et il commence à prendre son travail au sérieux. Son courage lui vaut même une promotion à titre de Lieutenant. C’est aussi au cours de ces années que Noam fait la connaissance d’Odovacar Jordanes, un vagabond des étoiles avec qui il se lie d’amitié. Il est fortement impressionné par la capacité de l’homme à se débrouiller seul dans n’importe quelle situation, et l’emploie même brièvement comme valet.

L’année de ses 38 ans, Noam Aharon sauve de façon brillante un navire cargo civile qui était en perdition, épargnant une mort certaine à ses passagers et récupérant du même coup la précieuse cargaison du bateau. Plutôt que de garder celle-ci pour lui et refusant de faire du profit par son simple travail, il remet le tout aux autorités. Cela lui vaut le titre de Lieutenant Commandant, le mettant aux commandes d’un sous-marin entier.

À 40 ans, le Vilani se hisse au rang de Commandant, mais plutôt que de le laisser sur le terrain, ses supérieurs jugent que son statut social (il est d’origine noble après tout!) lui épargne de continuer de travailler dans des sous-marins inconfortables, et il est plutôt assigné derrière un bureau dans le département juridique de la marine, dans le système Hexos (2828 Mora).   Cela ne convient pas tout à Sir Noam Aharon Suranjan, qui est de plus en plus nostalgique de ses années de jeunesse. L’espace, les voyages et les courses de livraisons plus ou moins légales lui manquent. Il prend donc sa retraite de l’armée sous-marine à 42 ans, avec un petit magot en poche et même une confortable pension, et choisit la route du Voyageur pour continuer sa vie.

Mais d’abord, il va lui falloir un vaisseau pour voyager. N’avait-il pas reçu un holo-message d’Odovacar lui disant qu’il séjournait à nouveau sur Hexos? Son vieil ami pourrait sûrement l’aider…

Sir Noam Aharon Suranjan

Campagne des Voyageurs CePe0101